Une vidéo de prévention IST sida ludique

Vidéo de prévention IST sida, « Les IST c’est quoi » fait partie d’une série pédagogique de 7 vidéos. Vives, ludiques et efficaces, elles plaisent aux jeunes, collégiens et lycéens. Elles sont donc particulièrement utiles pour les cours sur la reproduction humaine ou les séances d’éducation à la sexualité. Informatives et rythmées, ces vidéos évitent le piège de la prévention alarmante, dégoûtante ou manipulatrice.

La prévention des IST est difficile, surtout auprès des jeunes, qui peuvent se montrer blasés: « Mais madame, aujourd’hui, on en guérit du sida! » Certes, les jeunes détestent que l’éducation à la sexualité se limite à la prévention des IST, que les relations sexuelles et amoureuses soient décrites comme une liste de risques et de dangers. Il s’agit donc de ne pas limiter l’éducation à la sexualité à la prévention des IST. Mais une éducation à la sexualité ambitieuse, qui vise la responsabilisation des jeunes, exige une rigoureuse information sur les IST. Comment faire des choix justes, et prendre soin de son corps, quand on est ignorant·e? Les enjeux de santé publique sont réels: chaque jour dans le monde, plus d’un million de personnes contractent des infections sexuellement transmissibles, selon les chiffres de l’OMS.

 

Osez la prévention des IST avec ces vidéos de prévention:

  • aux thèmes précis: ces vidéos de prévention abordent sans tabou le sujet délicat des IST, en expliquant simplement chlamydia, gonorrhée, hépatites, syphilis, VIH…
  • au contenu pédagogique clair: les vidéos répondent aux questions communes, expliquent chaque IST, le repérage de l’IST, les soins pour l’IST, la protection et prévention de l’IST
  • au format condensé: ces vidéos sont courtes (moins de 2 minutes) et rythmées
  • aux visuels modernes, colorés, efficaces

Enfin, ces vidéos de prévention ne comportent pas d’images choquantes, si bien qu’elles peuvent être utilisées dès le collège, mais encore au lycée ou auprès d’adultes. Bref, leur cible est large!

 

Quelques repères théoriques sur les IST

 

Données de l’OMS, Organisation mondiale de la Santé

 

Définitions des IST

  • « On connaît plus d’une trentaine de bactéries, virus et parasites qui se transmettent par voie sexuelle. Pour la plus grande part, l’incidence des maladies sexuellement transmissibles est liée à 8 de ces agents pathogènes.
  • Sur ces 8 infections, 4 peuvent être guéries la syphilis, la gonorrhée, la chlamydiose et la trichomonase.
  • Les 4 autres sont des infections virales incurables: l’hépatite B, le virus de l’herpès (herpes virus simplex ou HSV), le VIH, et le papillomavirus humain (VPH). Les traitements peuvent atténuer ou modifier les symptômes ou la maladie dus aux infections virales dont on ne peut pas guérir. »

 

Contamination par des IST

Les infections sexuellement transmissibles se transmettent principalement par contact cutané lors d’un rapport sexuel, vaginal, anal ou oral. Elles peuvent aussi se propager par d’autres voies, comme les transfusions sanguines. Un grand nombre d’IST, notamment la chlamydiose, la gonorrhée, l’hépatite B primaire, l’infection à VIH et la syphilis, se transmettent aussi de la mère à l’enfant pendant la grossesse et à l’accouchement.

 

Symptômes des IST

On peut avoir contracté une IST sans présenter pour autant de symptômes apparents. Parmi les symptômes les plus courants des MST figurent les pertes vaginales, les écoulements urétraux ou brûlures chez l’homme, les ulcérations génitales et les douleurs abdominales.

 

Les IST, un enjeu de prévention

  • Chaque jour, plus d’un million de personnes contractent des infections sexuellement transmissibles.
  • Certaines IST, comme l’herpès et la syphilis, peuvent multiplier au moins par 3 le risque de contracter le VIH.
  • La transmission d’une IST de la mère à l’enfant peut entraîner une mortinaissance, un décès néonatal, un faible poids de naissance, une septicémie, une pneumonie, une conjonctivite du nouveau-né ou des malformations congénitales.
  • L’infection à VPH est responsable chaque année de 528 000 cas de cancer du col de l’utérus entraînant 266 000 décès.
  • Les IST comme la gonorrhée et la chlamydiose sont des causes majeures d’inflammation pelvienne et de stérilité.

 

Pourquoi IST plutôt que MST (comme on disait avant)?

IST: Infections Sexuellement Transmissibles   -MST: Maladies Sexuellement Transmissibles

Les IST sont des infections car on y est porteur par exemple d’un virus mais on ne développera pas nécessairement une maladie.

 

 

Autres épisodes de la série DépISTées

 

 

 

 

 

 

 

Données épidémiologiques

Si vous voulez connaître les chiffres des IST en France: Santé publique France, l’agence nationale de santé publique, produit chaque année, à l’occasion de la « Journée mondiale de lutte contre le sida », des données actualisées sur l’infection par le VIH et les infections sexuellement transmissibles (IST) bactériennes en France. Les points-clefs du Rapport 2017 sont consultable ici.

 

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *