Comment animer une séance de prévention sida en intéressant les jeunes? Le sketch de la série « Les Potos » vous permet, en abordant avec humour la question du dépistage du sida, de faire réfléchir les jeunes à la responsabilité sexuelle. Le thème de la prévention du sida et des IST n’est en effet pas si facile, car bien des adolescents le jugent inutile.

L’histoire: Se faire dépister pour le VIH? Amaury a osé, il l’a fait… mais au moment d’ouvrir l’enveloppe des résultats, c’est l’angoisse. Que faire face à un diagnostic? Il fait appel à son pote Quentin.

Pister pour animer une séance de prévention sida

-Dans quels cas faut-il faire un test de dépistage, à votre avis?

-Qu’est-ce que le test dépiste? Juste le VIH? Et pour les autres maladies, comment fait-on?

-Pouvez-vous me rappeler la différence entre VIH et Sida?

-Le sida, peut-on en guérir aujourd’hui en France?

-N’est-ce pas une maladie qui a disparu en France?

-Dans le cas d’Amaury, était-ce bien qu’il fasse un dépistage?

-Pourquoi est-il inquiet?

-Comment peut-on l’aider?

-A votre avis, le dépistage du VIH est-il parfois obligatoire?

-Concerne-t-il les filles et les garçons?

-Est-il douloureux?

-Est-il cher ou gratuit?

-En combien de temps a-t-on les résultats?

-Avez-vous entendu parler de tests rapides, qu’on achète en pharmacie? Sont-ils fiables?

-Pensez-vous dans votre vie que vous seriez capable de faire un test de dépistage?

-Dans quelles situations est-ce important?

 

Quelques chiffres-repères sur le VIH et le sida

Sources

-6000 personnes ont découvert leur séropositivité en France en 2015

-43 % de ces découvertes de séropositivité concernent des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH)

– 36, 7 millions de personnes vivaient avec le VIH en 2015.

-2, 1 millions de personnes ont été nouvellement infectées par le VIH et 1, 1 million de personnes sont décédées de maladies liées au sida en 2015.

 

Le dépistage du VIH-sida: quand le faire?

Après une prise de risque (rapport sexuel non/mal protégé), cela peut mettre jusqu’à 6 semaines pour que la contamination soit détectable dans le sang. Il faut donc faire un dépistage du VIH (prise de sang) 6 semaines après la prise de risque pour que le résultat soit complètement fiable. Entre la prise de risque et le dépistage, la plus grande prudence, bien sûr, s’impose!

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *