Meurtri, vidéo sur le repérage de la maltraitance chez l’enfant, est un court-métrage tout en délicatesse évoquant la honte de l’enfant victime de violences physiques, et la posture professionnelle remarquable de son enseignante. Alors que l’enfant, rongé par la honte, cherche à cacher ses bleus à l’école, l’enseignante le repère. Prenant au sérieux sa mission de personne-ressource, l’enseignante interpelle l’enfant alors qu’il fuit, et le réconforte en vue de le secourir. 

Autant dire que la maltraitance infantile est un sujet tabou. En effet, on évalue à 10 % le nombre d’enfants victimes de maltraitance. Véritable question de santé publique majeure, la maltraitance physique doit faire l’objet d’un repérage précoce, pour sauver des vies. (Source: Ameli.fr)

Pédagogiquement, Meurtri est un court-métrage de grande portée. En effet, c’est une vidéo sans paroles, qui peut être utilisé aussi bien en prévention des situations de maltraitance auprès des enfants et des jeunes adolescents qu’auprès des adultes, par exemple dans le cadre de formations professionnelles. Bref, un outil au spectre large!

 

Le court-métrage Meurtri

THEMES: prévention des maltraitances infantiles, repérage professionnel de la maltraitance chez l’enfant, personne-ressource, honte.

TITRE ORIGINAL: « Bruised » de Rok won Hwang et Samantha Tu – Produit au Ringling College of Art and Design

CIBLES: enfants dès 5 ans- parents et professionnels

DUREE: 2.42 minutes

Comment parler des maltraitances avec les enfants?

-Qu’avez-vous compris? Qui peut me raconter cette histoire?

-Où se passe cette histoire et qui en sont les personnages principaux?

-A votre avis, qu’a vécu cet enfant? [la scène de violence est suggérée]?

-Pourquoi l’enfant semble-t-il avoir peur de sa maîtresse?

-Que sont les taches que l’enfant veut cacher?

-Pourquoi en a-t-il honte? Est-ce une honte d’avoir été frappé, ou maltraité?

-Pourquoi l’enseignante retient-elle l’enfant, à la sortie?

-Comment obtient-elle la confiance de l’enfant?

-A quoi peut-on voir qu’elle prend au sérieux les violences dont l’enfant a été victime?

-A votre avis, que va-t-elle faire ensuite?

-A qui faut-il s’adresser?

-Que se passera-t-il pour l’enfant?

-Connaissez-vous un numéro de téléphone national créé exactement pour ces situations?

 

Fiches-outils pour le repérage de la maltraitance chez-l’enfant

Il existe de nombreux supports utiles pour repérer plus efficacement les signes de la maltraitance chez l’enfant et agir de manière adéquate:

-D’abord le site 119, Service National d’Accueil Téléphonique de l’Enfance en Danger où se relaient 24/24h des écoutants professionnels pour écouter et conseiller les enfants et adolescents victimes ou témoins mais aussi les adultes confrontés ou préoccupés par une situation d’enfant en danger ou en risque de l’être (qu’ils soient de la famille, des voisins, de la communauté éducative ou d’autres professionnels).

-Ensuite, les outils de la Haute Autorité de Santé Maltraitance chez l’enfant : repérage et conduite à tenir:  une fiche-mémo, un rapport complet, un modèle-type de signalement et un arbre décisionnel illustré (et pratique!) pour savoir comment agir. 
« Plus de 80 % des mauvais traitements sur un enfant sont infligés au sein de la famille. La maltraitance est caractérisée par son début précoce et sa chronicité. La difficulté et la complexité des situations, ainsi que le fort sentiment d’isolement du professionnel, expliquent la nécessité de mettre à la disposition des professionnels des informations claires et précises pour les aider dans le repérage des violences chez l’enfant et la conduite à tenir pour protéger l’enfant. »

-Enfin, les références publiées par l’Assurance Maladie dont 10 pages de questions/réponses importantes pour les médecins: Qu’est-ce que la maltraitance ? Comment réagir en situation d’urgence ? Comment réagir en dehors des situations d’urgence ? Quelle est la part de signalement émanant du secteur médical ? Pourquoi cette part est-elle si faible ? Le signalement est-il une obligation ?

 

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *