Comment animer un atelier sur l’estime de soi ? Voici 8 repères simples, pour vous aider à préparer une animation, que ce soit pour travailler l’Estime de soi des enfants, des adolescents ou des adultes.

Si vous souhaitez apprendre à animer des ateliers, en testant des outils, avec un retour professionnel sur vos pratiques pédagogiques, Comitys propose à Paris des Formations Animer un atelier Estime de soi à destination des professionnels… Petits groupes de travail, 14h sur deux jours, une formule dense et efficace, orientée vers le savoir-faire!

 

1. Préparer le terrain

  • « Charité bien ordonnée commence par soi-même » -Faire le point sur l’Estime que j’ai pour moi, en tant qu’adulte, en tant que professionnel-le: quel regard est-ce que je pose sur moi? quelle estime ai-je pour mon travail auprès des jeunes/des enfants, ou des adultes?
  • M’approprier l’outil en l’utilisant sur moi. Puis l’analyser en me posant les questions suivantes : comment ai-je vécu cet outil? l’activité m’a-t-elle semblé facile/difficile? agréable ou pas? quels points de vigilance?
  • Repérer des partenaires pour un potentiel suivi. En effet, un  atelier sur l’Estime de soi peut faire remonter chez les jeunes des souffrances qui ont besoin d’être écoutées individuellement par un professionnel. On peut rêver qu’un atelier sur l’estime de soi produise du bonheur, de la légèreté, une respiration. C’est vrai pour certains jeunes, qui en ressortent soulagés. Pour d’autres, un atelier sur l’estime de soi les confrontera à certaines difficultés, à des colères, à des deuils non faits… Ce n’est pas le signe que votre atelier est « raté ». En revanche, votre responsabilité est de repérer des partenaires, et d’en préparer les noms  (psychologue, infirmière scolaire, conseiller conjugal…) avec leurs coordonnées et leurs disponibilités, à donner aux jeunes.

 

2. Se donner des objectifs pour l’atelier estime de soi

  • Vivre un temps de qualité, de présence relationnelle, qui soit nourrissant pour les participants: c’est l’objectif principal.
  • Rédiger les objectifs spécifiques de l’activité: que cherche-t-elle à développer ?
  • Le FAIRE -la réalisation de telle ou telle activité- a moins d’importance que l’ETRE -ma posture bienveillante et le climat d’écoute dans le groupe. N’hésitez pas, au besoin, à interrompre l’activité prévue pour prendre le temps d’accueillir une émotion chez un jeune (colère forte, larmes, fou rire)… L’activité est au service de la séance, la séance n’est pas au service de l’activité !

 

3. Organiser les lieux

  • Lieu sécurisé, paisible, constant
  • Stimulations sensorielles réduites au minimum (éviter la baie vitrée sur la cour de récréation)
  • Protéger les participants d’intrusions imprévues : téléphone, sonneries, adultes/jeunes qui vont et viennent
  • Aménager l’espace en marquant la différence avec l’organisation habituelle : chaises en demi-cercle, coussins au sol, ou tables en îlots…
  • Veiller à ce que les participants soient dans une position confortable et à ce que je sois aussi à l’aise.

 

4. Gestion du temps

  • Selon l’âge des participants et la taille du groupe, une activité peut durer entre 15 minutes et 1.30h.
  • L’idéal est de ne pas être pressé. Donner du temps aux participants est le premier cadeau qu’on leur fait.
  • Prévoir environ 50% de la séance pour la réalisation de l’activité, et 50% du temps pour l’exploitation de l’activité (partages, expression en groupe). Eviter le piège qui consiste à prévoir une activité dont la réalisation occupera toute la séance.
  • Prévoir pour chaque séance un temps d’accueil et… ce qui n’est pas toujours évident, un temps de d’évaluation et de conclusion avec les participants. Finir en beauté implique d’arrêter l’exploitation de l’activité 10 minutes avant la fin de la séance.
  • Exemple de gestion du temps pour une activité d’1.30h (90 minutes):

-10 minutes pour se présenter et poser ensemble les règles du groupe

-35 minutes pour la-les activités

-35 minutes pour le partage/débat autour des activités proposées

-10 minutes pour évaluer l’atelier, et le conclure ensemble

 

5. Gestion du groupe

Poser un cadre dès le début, en faisant nommer aux participantss des règles de bon fonctionnement pour le groupe.

Pour ma part, je m’appuie sur les règles suivantes :

  • respect de la parole de l’autre
  • écoute (pas d’interruption)
  • confidentialité (ne pas citer de nom à l’extérieur)
  • liberté (de dire ou de ne pas dire)
  • implication (je donne ce que je peux donner; il n’y pas d’observateur, que des acteurs!)…

– Veiller à ce que chaque jeune prenne une place dans le groupe.

– Utiliser la reformulation, les questions ouvertes.

– Eviter les comparaisons, ne pas laisser s’installer la compétition que le groupe peut induire.

NB: Dans un travail avec des adolescents, même si d’autres adultes de l’institution peuvent être curieux de ce que les jeunes ont dit, je me tiens moi aussi à la règle de confidentialité.

6. Exploiter l’activité

C’EST LE MOMENT LE PLUS IMPORTANT D’UNE SEANCE SUR L’ESTIME DE SOI. C’est le cœur de la séance, que l’on peut animer avec des questions comme :

  • Comment as-tu vécu cette activité (facile, difficile, agréable, ennuyante, rigolote, gênante, surprenante)?
  • Tu dis « gênante » : qu’est-ce qui t’a semblé gênant?
  • Qu’as-tu appris sur toi / sur l’autre à travers cette activité?
  • Cela te fait-il penser à d’autres moments que tu as vécus?
  • Comment te sens-tu juste maintenant?

Il s’agit dans ce moment d’aider les jeunes à se connaître, à identifier leurs émotions, à exprimer leurs avis, à s’écouter…

 

7. Evaluer l’atelier

A la fin de l’atelier, je prends le temps de faire une évaluation, avec les jeunes (sur papier). Elle me sera très précieuse pour d’autres animations.

Et je prends le temps de faire une évaluation pour moi-même (auto-évaluation), certes contraignante, mais comment progresser si on ne prend pas le temps de « relire » l’atelier? Voici des questions de base pour l’auto-évaluation:

  • A mon avis, comment s’est passé l’atelier pour les jeunes?
  • Quels sont les retours positifs et négatifs des jeunes?
  • Comment s’est passé l’atelier pour moi ? Comment je me sens?
  • [si co-animation de deux professionnels] Comment ai-je vécu notre collaboration? Quels sont nos points forts? Quelles sont les faiblesses de notre collaboration?
  • Quels ont été les bons moments de l’atelier? les moments plus difficiles?
  • Est-ce que je repère des besoins particuliers?
  • Quels prolongements envisager à partir de cet atelier?

 


 

Proposition d’outils pour animer un atelier sur l’Estime de soi

 

A. Le Manuel d’Estime de soi

Manuel de base pour les professionnels qui animent des ateliers sur l’Estime de soi. Il est utile :

 

  • pour animer des séances sur l’Estime de soi ou sur l’image du corps, les émotions… mais aussi des ateliers d’aide au retour à l’emploi, des formations, des exercices de team-building, des bilans de compétences
  • dans le cadre d’entretiens d’aide thérapeutique, ou de coaching. Le Manuel Estime de soi est un outil de choix pour les psychologues, les psychiatres, les thérapeutes, les infirmiers, les éducateurs, les conseillers conjugaux…
  • dans le cadre d’un travail sur soi, mené personnellement

Le Manuel d’Estime de soi est :

  • Moderne: livre pdf, que vous imprimez comme vous voulez pour une utilisation pédagogique
  • Complet: 99 pages A4 – repères d’animation + 30 exercices d’Estime de soi
  • Stimulant: des objectifs précis sont attribués à chaque exercice
  • Flexible: les exercices peuvent être réalisés au rythme et dans l’ordre souhaités
  • Adaptable: pour adultes et grands adolescents (dès 15 ans)

 

B. Le Photo-expression pour animer des ateliers sur l’Estime de soi

Comitys a créé un support pédagogique efficace: 40 photos en noir et blanc, puissantes, symboliques, testées depuis 3 ans avec des lycéens et des adultes de tous âges. En savoir plus en cliquant ici.

 

C. Les cartes Emotions et les cartes Besoins

Le jeu de cartes Emotions (80 cartes) et le jeu de cartes Besoins (94 cartes) sont des outils vivants, très visuels, et très pédagogiques.

 

  • adaptables à tous les âges: enfants dès la maternelle, adolescents, adultes, séniors…
  • utiles dans de nombreux contextes: atelier estime de soi, groupe de parole, thérapie, coaching, entretien individuel, entretien conjugal ou familial, bilan professionnel, atelier de réinsertion, animation scolaire, séance sur les émotions, formations professionnelles…
  • complémentaires pour une alphabétisation émotionnelle complète
  • bon marché: 19,50€ pour le jeu de Cartes Emotions – 22,50€ pour le jeu de Cartes Besoins (+ port)

Vous pouvez consulter la description détaillée des jeux et commander les jeux sur la Boutique de Comitys (paiement en ligne)

ou par chèque en téléchargeant directement le bon de commande.

 

D. Les vidéos pour animer un atelier sur l’estime de soi

 

  • Je vous propose enfin la vidéo de Lou sur la différence, l’acceptation de nos failles, l’ouverture à la tendresse pour consolider l’Estime de soi

 

Nous avons des dizaines d’autres vidéos à vous proposer dans notre Espace Ressources. Visitez-le, inspirez-vous…

 

E. Gratuit: les fiches pédagogiques Comitys

Fiches pédagogiques téléchargeables pour développer l’estime de soi.

Outil1: La petite voix malveillante

Outil2: La pépite du jour

Outil3: Au réveil

Outil4 : Les actes de courage

Outil5 : Les personnes que j’admire

Outil6: Le blason

 

Bon courage dans vos animations ! Il ne reste qu’à… plonger !

 

le-plongeon

 

 

19 Commentaires

  1. Bonjour,
    je suis stagiaire cip (conseillère en insertion professionnelle), je conseille donc des personnes en recherche d’emploi, en situation difficile, des personnes éloignées de l ‘ emploi ou pas, d’autre qui sont en élaboration de projets pro, et je dois créer et animer un atelier.

    Le sujet de l’estime de soi m’intéresse, seulement je ne sais pas comment je peux faire le lien avec le monde du travail… ce que je vais leur apporter exactement…
    peut être une idée ? des conseils ?

    Réponse
  2. Bonjour,

    Dans le cadre de mes études je réalise un mémoire sur le surendettement et l’impact personnel du plan de remboursement de la Banque de France sur le surendetté. En effet, l’identité personnelle et sociale de la personne surendettée est mise à mal pendant les années de remboursement. C’est pourquoi je pensais effectuer des ateliers sur la restauration de l’image de soi. Pouvez-vous me conseiller des ateliers ?

    Cordialement

    Réponse
    • Bonjour,
      Votre idée est originale et pertinente. Je peux vous recommander cette vidéo sur la « valeur » de la personne que vous pourriez utiliser https://www.comitys.com/estime-de-soi-quelle-est-ma-valeur/ et puis le Photo Expression Estime de soi qui permet de trouver une image de soi, de la formuler en petit groupe, et peut-être de la nuancer https://www.comitys.com/photo-expression-estime-de-soi/
      Le kit de photos est beau et donne envie de s’exprimer. Vous pouvez introduire une consigne de type: « Comment je me vois, dans ce plan de remboursement? » et ouvrir votre atelier en passant de la question de la DETTE à la question du DON. En effet, une personne ne se résume pas à sa dette (financière, sociale, familiale). Une personne est aussi créditrice, source, nourriture, don: « A qui je donne? A qui je transmets? Pour qui suis-je ressource? »
      Ce sont mes idées à chaud!
      J’espère que cela pourra vous inspirer.

      Réponse
  3. Bonjour,
    Je suis étudiante en Master 1 de Psychologie.
    Nous avons pour travail de réaliser, en théorie, une formation sur l’estime de soi de A à Z. Ma camarade et moi avons choisi de travailler le rehaussement de l’estime de soi chez des adolescents (de 15 à 17 ans) ayant été victime de harcèlement scolaire.

    Nous avons trouvé énormément de données pour établir une synthèse de base et réaliser des exercices. Cependant nous manquons d’informations concernant la durée d’une formation sur l’estime de soi ? L’espacement entre les séances ? Le nombre de séance nécessaire ?

    Auriez vous des informations à ce sujet ? Ou des recommandations de lectures ?

    Je vous remercie.

    Réponse
    • Bonjour à vous,
      Difficile de répondre à votre question sur le rythme des séances et le nombre de séances nécessaires. Connaissez-vous déjà votre public?
      Ce qui est sûr c’est qu’en durée je pense qu’une séance de 2h est un maximum, avec vos 15-17 ans.
      Il y a des professionnels qui arrivent à organiser un atelier Estime de soi d’1h toutes les semaines (club santé) dans les établissements scolaires… D’autres font quelque chose de ciblé sur un trimestre, ou une période scolaire. Mais pour la durée du projet, je crois que cela dépend aussi de votre groupe: à quoi les membres de votre groupe sont-ils prêts?
      Par ailleurs, si vous voulez profiter de la « dynamique » du groupe, une fois par semaine me semble bien. A 15 jours, on doit déjà passer du temps, à chaque séance, pour « reprendre attache ».
      Dans tous les cas, sur un projet prolongé, il est important que les jeunes aient un sentiment de progression, d’étapes donc les objectifs/thèmes de chaque séance doivent être clarifiés pour eux. Sinon, ils peuvent avoir un sentiment de flou, de répétitivité.
      J’espère que ces quelques éléments vous éclairent.
      Bon courage dans votre réflexion,

      Réponse
  4. Bonjour,

    Je suis éducatrice dans un centre pour jeunes majeurs qui ont été placés durant leur enfance.
    J’accompagne de jeunes français mais beaucoup de jeunes étrangers également.
    Je souhaiterais mettre en place un atelier favorisant l’estime de soi. En effet, les jeunes que nous accueillons ont souvent eu un parcours de vie douloureux.
    L’atelier devrait à la fois permettre aux jeunes de pouvoir se libérer d’un poids (s’ils le souhaitent) et de reprendre confiance en eux pour l’avenir.

    J’ai déjà pensé à un atelier d’écriture mais je me vois difficilement l’animer et je n’ai pas trop d’idées.
    J’ai donc pensé à d’autres outils comme le photolangage, le dessin…
    Je redoute surtout le fait que de mauvais souvenirs refassent surface et de créer des émotions négatives..

    Que me conseillerez-vous comme outils ?

    Merci d’avance,

    Eléonore

    Réponse
    • Bonjour Eléonore,
      Je vous remercie de vos questions, qui sont très intéressantes.
      Comme vous le cernez bien, un atelier Estime de soi ne s’improvise pas:
      1. Vous prévoyez dès à présent le service après-vente: s’il y a des émotions, des besoins individuels de parler, voire des besoins d’entretiens thérapeutiques qui émergent grâce à l’atelier, il faut pouvoir y répondre. Quel psychologue ou conseiller conjugal et familial, quel professionnel pourrait être un appoint en cas de nécessité? C’est votre FILET DE SECURITE.
      2. Animer un atelier Estime de soi, c’est accepter que puissent survenir ce que vous appelez des « émotions négatives », que j’appellerais tout simplement des émotions: peur, colère, tristesse, joie, dans toutes leurs variantes. Le chemin de l’Estime de soi passe parfois par l’apprivoisement de vécus douloureux. Je crois que c’est incontournable. J’attire votre attention sur le fait que l’expression d’une tristesse, d’une peur, d’une colère, n’est PAS UN ECHEC de votre atelier. Retrouver l’équilibre et la paix intérieure peut nécessiter un passage par des turbulences. Ce passage en revanche doit être accompagné par un professionnel, sinon vous déstabilisez sans offrir la possibilité de retrouver un équilibre…
      3. En conséquence, si votre public est fragile, instable, très blessé, il serait bon, comme vous le souhaitez, d’être délicate. Les outils doivent être progressifs. Le dévoilement doit être consenti par les jeunes. Le cadre très bien posé, et la confidentialité certaine. Vos jeunes sont-ils demandeurs? L’atelier sera-t-il obligatoire ou optionnel sont aussi des questions à vous poser…
      4. En termes d’outils, l’écriture ne m’apparaît pas comme l’outil de prédilection pour un public non francophone: trop difficile (y compris pour des francophones parfois!!!).
      Je pencherais pour des expressions artistiques (dessin, peinture, danse, mimes…) ou pour des outils jeux de cartes: « Photo Expression Estime de soi », cartes Emotions et Besoins, cartes Blob…
      5. Parfois, un travail individuel accompagné sur l’Estime de soi est un meilleur choix que le travail de groupe. Surtout si l’ambiance de groupe ne permet pas un climat de confiance…

      Je vous souhaite, Eleonore, du courage et de l’inspiration.
      Et n’ayez pas peur des « émotions négatives » : la seule impasse pour vos jeunes, c’est de n’être pas écoutés ou regardés avec bienveillance quand ils expriment ces émotions. Et de ne pas être aidés à avancer…

      Réponse
  5. Bonjour,
    Je suis étudiante infirmière et je fais un stage dans un service de psychiatrie. Je dois imaginer une activité sur l’estime de soi avec des personnes dépressives et peu collaboratives… Que pouvez-vous me conseiller ?
    Merci pour votre aide.

    Réponse
    • Bonjour,
      -Je pense important de faire travailler vos personnes sur cette « démotivation »:
      Dans quel état j’arrive à cet atelier? pourquoi?
      Quelles sont les pensées qui me traînent dans la tête (c’est inutile – ça ne sert à rien – je ne me comprends pas moi-même – à quoi bon en parler aux autres…).
      Si vous faites comme si ce « retrait » n’existait pas, les réflexes défensifs resteront activés.
      -Expliquez votre atelier. Pourquoi? Est-ce utile? A quoi ça sert? Les objectifs, ce sera quoi?
      -Leur proposer de définir l’estime de soi et les applications dans la vie…
      -La vidéo I had a black dog peut vous être utile https://www.comitys.com/expliquer-la-depression-aux-adolescents/ (dépression) ou la vidéo https://www.comitys.com/negatif-oser-vivre-ses-reves/ mais vous pouvez vous balader sur les vidéos Estime de soi en général, qui sont stimulantes https://www.comitys.com/ressources-pedagogiques/estime-de-soi/
      -Pour ma part, vous l’avez lu, j’aime beaucoup le Photo-Expression qui a en plus l’avantage d’être esthétique, et de surprendre par sa beauté. Par contre, il faut bien vous entraîner à l’animer (guide à télécharger) https://www.comitys.com/photo-expression-estime-de-soi/
      -Dans quelques jours (début novembre au maximum je pense), je mettrai en ligne un dossier de fiches pédagogiques pour animer des ateliers. Vous en avez déjà 6 ici à télécharger gratuitement https://www.comitys.com/fiches-pedagogiques-telechargeables/ J’en ajouterai plus de 20. Ce sera dans la boutique!

      Bon courage,
      Maelle

      Réponse
  6. Bonjour,

    Je suis psychologue et dois animer un atelier sur l’Estime de Soi auprès de femme migrante. Cet atelier est proposé dans le cadre d’insertion professionnel de ces femmes. Elles ne parlent pas toutes très bien le français et viennent d’horizons divers ( problématique interculturelle ) . Je ne sais pas trop quoi leur proposer pour l’instant et suis au début de mes recherches sur la création de cet atelier. Cet atelier doit avoir une durée de 3h .
    Auriez vous des suggestions à me faire ?

    Bien cordialement,

    Johanne.

    Johanne.

    Réponse
    • Bonjour Johanne,
      Si la langue peut faire barrière, alors utilisez l’image, la musique ou le corps. Personnellement, je suis assez images. Le Photo-expression peut vous rendre service et vous pouvez regarder si la notice d’utilisation, téléchargeable gratuitement, vous parle: https://www.comitys.com/photo-expression-estime-de-soi/
      Les consignes de choix d’images peuvent, dans votre cas, être de ce type:
      -je choisis une image qui me représente aujourd’hui
      -je choisis une image qui dit quelque chose de mon parcours de vie
      Puis expression libre devant les autres. Mais personnellement, pour les aider dans cette expression, je collerais aux murs des adjectifs qu’on explique ensemble, qui peuvent les aider à définir dans quel état elles se sentent (en lien avec l’image)… apeurée, forte, motivée, heureuse, découragée, énergique, fatiguée…

      Je me demande par ailleurs si 3h ce n’est pas un peu long. Visez plutôt 2 belles heures réussies que quelque chose de trop long.
      Ce sont juste des suggestions bien sûr, bon courage!
      Maelle

      Réponse
  7. bonjour ,je fais une formation BPJEPS animation sociale et je fait actuellement mon stage dans UN ESAT pour travailleur adulte handicape.Je souhaiterai faire mon Projet d ‘activité sur le bien être de soin .Pouvez vous me donnez des conseils sur des activités.Merci bonne journee ,Patricia

    Réponse
    • Bonjour, de quoi avez-vous besoin? Avez-vous trouvé sur le site des activités qui vous intéressent?

      Réponse
  8. Bonjour,
    Je souhaite réaliser un moyen métrage/documentaire avec des collégiens (4ème/3ème) sur le thème de l’estime de soi. Je suis enseignante en langues (anglais et espagnol) dans un collège de Nouvelle Calédonie, sur la côté est, à Thio. Votre site ainsi que les activités que vous proposez sont très intéressants. Voyez-vous un inconvénient à ce que je m’inspire de vos idées et activités pour mener à bien mon projet? Votre intervention physique aurait été idéale, mais je doute qu’avec les 20 000 km cela soit possible… 🙂
    Belle journée à vous, Pauline

    Réponse
  9. Bonjour, je suis camerounaise et je souhaite organiser des ateliers d’estime de soi pour des enfants à difficulté scolaire. Pouvez-vous m’accompagner?

    Réponse
    • Oui, que puis-je faire pour vous?

      Réponse
  10. bonjour,
    je suis Florence AMP dans un IME avec des enfants atteints de troubles autistiques et des troubles envahissants du développement.
    Je fait un atelier esthétique les vendredis .j’avoue etre un peu a court d’idées . Pourriez vous m’aider ?

    Réponse
  11. Bonjour,
    En DU de coaching professionnel , je desire ouvrir un groupe d’affirmation de soi sur Nantes. pouvez-vous m’accompagner ?
    Remerciements
    Véronique

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *